Current track

Title

Artist

Current show

Background

NITROGODS – Rats and Rumours

Nitrogods est un groupe de hard rock’n’roll allemand, comportant dans ses rangs le guitariste Henny Wolter (Thunderhead, Primal Fear, Sinner), le batteur Klaus Sperling (Freedom Call, Primal Fear) et le chanteur / bassiste Claus « Oimel » Larcher. Nitrogods sort son premier album éponyme via Steamhammer / SPV fin Février 2012. Il est suivi du deuxième album « Rats & Rumours », le 20 Octobre 2014 toujours via Steamhammer.

Je retrouve deux ans plus tard un groupe auquel j’avais vraiment accroché, et ce sont les Allemands de Nitrogods.
Ce nouvel opus « Rats & Rumours » contient 13 titres pour un peu plus de 43 minutes. Autant dire que ces titres sont dans une moyenne de 3 minutes… ce qui s’annonce rock’n’roll, et pour ainsi dire sans changement de recette.

Le premier opus était bien efficace et m’avait rappelé le début du heavy metal où le rock commençait à être plus fort, plus crade, et les riffs incisifs.
Eh bien nous retrouvons les mêmes ingrédients qui font que ce groupe est une sorte de revival des grands noms de ces années 70. La voix rappelle toujours celle de Lemmy, les riffs sortent tout droit de l’âge d’or de Motörhead, ZZ Top, ou bien Rose Tattoo…
« Rats & Rumours » est le premier titre de l’album et ne déroge pas à la règle : du putain de groove, des putains de bonnes idées, et surtout… c’est inspiré ! C’est d’ailleurs un sentiment très étrange de se dire qu’un groupe autant influencé puisse être aussi inspiré et faire preuve de créativité. « Got Pride », « Irish Money »« Damn Right (They Call It Rock And Roll) » sont foutrement efficaces, avec des solos furieux.
Les minutes et les titres défilent, « Dirty Old Man », « Ramblin Broke », « BMW »,  ça swing un peu plus, cette fois-ci on retrouve l’essence du blues / rock se rapprochant des titres de Elvis, Chuck Berry, en un peu plus énergique et hard-rockisé, bien évidemment. C’est simple mais efficace car on se laisse prendre au jeu et taper du pied.
Le titre qui m’aura vraiment scotché, c’est « Nitrogods », il est d’une efficacité remarquable tout en installant une certaine tension avec des riffs tantôt étouffés, tantôt claquants, et surtout un refrain qui se retient facilement.
C’est d’ailleurs une des forces des Allemands, et c’est une des caractéritisques de ce type de groupes : faire des refrains faciles à retenir de façon à pouvoir faire participer le public en live, car n’oublions pas que l’objectif pour eux c’est de faire le maximum de dates possibles. Evidemment, même si leur style n’est pas forcément au goût de toutes les oreilles, je pense que tout le monde peut s’y retrouver et passer un bon moment.

Pour conclure, je dirais que c’est un album honnête que nous sort Nitrogods, c’est toujours un bon moment de pouvoir les écouter. La note sera plus faible que le précédent album car même si les riffs sont tout aussi percutants, ce n’est plus une découverte.

Auteur : Motörbunny Novembre 2014
Source : French Metal


Reader's opinions

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.